29.04.17 CONCERTS : PHILL NIBLOCK (US) & PHIL MAGGI (BE)


Le samedi 29 avril, à 20h, nous vous proposons deux concerts exceptionnels : Phill Niblock (US) et Phil Maggi (BE)



"... Explorateur sonore original et intrépide, Phill Niblock n’a eu de cesse de s’interroger sur le sens et l’essence du son, impliquant l’auditeur dans sa démarche en lui assignant un rôle actif lors de ses performances. Considérant le ‘drone’ comme un matériau à part entière, il a collaboré avec des musiciens d’horizons variés tels David Gibson, Rafael Toral, Lee Ranaldo et Thurston Moore (Sonic Youth), Carol Robinson, Kaspar T. Toeplitz ou encore Petr Kotik."
Éric Therer

Extrait choisi (de 12'15 ad æternam)



"... La pièce ‘THE STORM TAMERS – LES TEMPESTAIRES’ a été conçue à partir de samples venant de bandes d’un tape recorder des années 70 qui appartenait à mon père et de sonates improvisées sur piano désaccordé durant l’hiver 2017. Le titre est inspiré d’un des derniers films de JEAN EPSTEIN (1947). Septante ans après ce magnifique film, j’ai transposé le titre du film dans cette pièce sonore qui rêve le monde et qui le dessine à sa façon, avec ses zones d’ombres, ses silences et ses éclats d’étincelance…"
Phil Maggi


Prix d'entrée : 6 euros.
En collaboration avec Eastern Belgium at night.


On Saturday April 29th at 20:00, we propose you two exceptional concerts : Phill Niblock (US) and Phil Maggi (BE)



"(...) Audacious sound explorer, Phill Niblock never stopped reflecting upon the meaning and the substance of sound, involving the audience in his approach giving people an active role during his performances. Considering drone as his main and major material, he has collaborated with many different musicians like David Gibson, Rafael Toral, Lee Ranaldo and Thurston Moore (Sonic Youth), Carol Robinson, Kaspar T. Toeplitz ou encore Petr Kotik."
Éric Therer

Selected extract (from 12'15 ad æternam)



"(...) ‘THE STORM TAMERS – LES TEMPESTAIRES’ has been created from samples of 70's tape records belonging to my father and from improvised sonatas on a detuned piano during winter 2017. The title is inspired from one of the latest films of JEAN EPSTEIN (1947). Seventy years after this magnificent movie, I've transposed its title into this soundtrack, dreaming and drawing a world on a way filled with grey areas, silences and sparkling radiance..."
Phil Maggi


Admission fee : 6 euros.
In collaboration with Eastern Belgium at night.






05.04.17 - 15.04.17 Worshop Outside PARIA[h]



12 étudiants en masters dans 4 écoles supérieures d'arts visuels partenaires du projet seront en contact quotidien avec artistes, curateurs et protagonistes du milieu artistique durant 10 jours intensifs dans le lieu-même des Brasseurs.

Plus d'informations ici


--

12 master students from 4 partner visual arts superior schools will have the opportunity to meet up, attend lectures and receive personal advice and assistance from several guest artists, curators and art professionals all along the ten days they will spend in our facilities.



11.03.17 - Festival Corps de textes, en collaboration avec le Théâtre de Liège



Samedi 11 mars à partir de 20h, Les Brasseurs accueillent le Festival Corps de textes, en collaboration avec le Théâtre de LiègeAu programme : 
- la performance "Je collectionne #6 (Promesse non tenue)" de Juan d’Oultremont, en partenariat avec Le Comptoir
Wilfried N'Sondé en lecture-chant jazz et slam
Philippe Grand'Henry lira des extraits de textes de Charles Bukowski, jusqu’à sa dernière goutte...
Les soeurs h et leur installation "Voir son quotidien comme une source  inépuisée de merveilles"

Ouverture des portes à 19h30
Entrée libre 

---

Saturday March 11th, from 8pm, Les Brasseurs are pleased to welcome the Festival Corps de textes, in collaboration with Théâtre de Liège
The evening schedule : 
- the performance "Je collectionne #6 (Promesse non tenue)" by Juan d’Oultremont, with Le Comptoir
Wilfried N'Sondé, in a jazz/slam reading and singing set
Philippe Grand'Henry will read some texts from Charles Bukowski, until its last drop...
Les soeurs h and their installation "Voir son quotidien comme une source inépuisée de merveilles"

Doors : 7.30pm
Free admission





//

04.03.2017 - Performance "Les soeurs h" / Vernissage Sophie Maupetit & Pablo Méndez



Samedi 4 mars à 20hLes soeurs h présenteront leur performance vidéo "Je ne vois de mon avenir que le mur de ma cuisine au papier peint défraîchi", accompagnées live par la musique de Maxime Bodson.
Traversant arts visuels et vivants, Les soeurs h mêlent écrit et image en se nourrissant avec un humour pinçant, dramatique et touchant de quotidiens d’anti-héros dont elles enchantent la banalité, affirmant leur esthétique dans le trompe-l’oeil d’une simplicité maîtrisée.
En Vitrine Jeune Artiste, vous découvrirez l'installation "On verra bien" de Sophie Maupetit, et dans la blackbox une vidéo de Pablo Méndez : "I. cri II. bateaux-boats-botes III. silence".
--
Saturday March 4th at 8pmLes soeurs h will present their video performance "Je ne vois de mon avenir que le mur de ma cuisine au papier peint défraîchi", with live music by Maxime Bodson.
Crossing between visual and living arts, Les soeurs h mingle writings and images, feeding with a sharp, dramatic and touching sense of humour, their anti-heroes daily life, by enchanting the mundane and embodying an asserted aesthetic of a mastered simplicity.

In our Young Artist Glassbox, you'll discover the installation "On verra bien" by Sophie Maupetit, and a video by Pablo Méndez in our blackbox: "I. cri II. bateaux-boats-botes III. silence".


//

25.02.17 - Finissage des expositions


Samedi 25 février à partir de 18h, nous vous invitons au finissage de l'exposition "connais-tu le chemin..." de François Médard, et des installations "Intérieur avec vue" d'Arnaud Eubelen et "Out of range" de Dimitri Geukenne et William Leroy.
Dernière opportunité de découvrir ces réalisations !
Les artistes seront présents, le bar sera ouvert, et François Médard préparera quelques petites dégustations.

--

Saturday February 25th, from 6pm, you're invited to the closing of the exhibition "connais-tu le chemin..." by François Médard, and the installations "Intérieur avec vue" by Arnaud Eubelen and "Out of range" by Dimitri Geukenne and William Leroy.
Last opportunity to discover these works!
The artists will be present, the bar will be open, and François Médard will prepare a few delicacies.




18.01.17 - 25.02.17 François Médard (BE) - connais-tu le chemin...


Nous avons le plaisir de vous présenter l'exposition "connais-tu le chemin..." de François Médard, septième volet de notre cycle d'expositions individuelles Septième Ciel, qui se tiendra du 18 janvier au 25 février 2017 aux Brasseurs.

Arnaud Eubelen occupera notre Vitrine Jeune Artiste avec "Intérieur avec vue", installation visible jour et nuit.

Notre Black Box accueillera le dispositif interactif "Out of range" de Dimitri Geukenne et William Leroy.

Nous vous invitons cordialement au vernissage le samedi 14 janvier à partir de 18:00.

--

We have the pleasure to present you the exhibition "connais-tu le chemin..." of François Médard, seventh project of our monographic cycle Septième Ciel, which will occur from January 18th to February 25th 2017 at Les Brasseurs.

Arnaud Eubelen will exhibit in our Young Artist Glassbox with "Intérieur avec vue", a day and night installation.

Our Black Box will host "Out of range", an interactive proposition of Dimitri Geukenne and William Leroy.

You are cordially invited to the opening on Saturday January 14th from 6pm.




17.12.16 - Finissage Quetsch/Smolders/Hinant & Apéro de fin d'année

Sous le sceau du silence, Guy Marc Hinant, 1999, 5', vidéo 

Quelques jours encore pour visiter ou re-découvrir l'exposition d'Armand Quetsch "so now you dance", sixième de notre cycle Septième Ciel.

La Vitrine Jeune Artiste de Lore Smolders, et les cinq films expérimentaux de Guy Marc Hinant projetés dans notre Black Box, vous sont également proposés jusqu'au 17 décembre.

Samedi 17 décembre, nous aurons de plus le plaisir de vous convier à notre traditionnel apéro de fin d'année à partir de 18h, occasion tant attendue de fêter autour d'un verre de saison l'année qui s'achève et celle qu'on espère, dans de nouveaux projets à partager !

À très bientôt, avec plaisir !


---

A few days left to visit or re-discover "so now you dance", the exhibition of Armand Quetsch, sixth project of Septième Ciel, our monographic cycle.

The Young Artist Glassbox of Lore Smolders, and the five experimental films of Guy Marc Hinant projected in our Black Box, will also be proposed to you until December 17th.

Furthermore, we'll have the pleasure to invite you to our traditional End of the Year Drink on Saturday December 17th from 6pm, long awaited opportunity to meet, celebrate and wish you an always happier New Year with some new projects to share!

See you then, with great pleasure!

03.12.16 - 04.12.16 Les Brasseurs aux Fugueurs du livre




Les Brasseurs participent au salon Les Fugueurs du Livre 2016 au Grand Curtius ces samedi 3 de 10h à 18h et dimanche 4 décembre de 10h à 17h.
Nous serons très heureux de vous y rencontrer parmi tous les éditeurs présents.
Vous pourrez y découvrir les catalogues d’expositions, livres d’artistes et gazettes que nous éditons depuis 23 ans.
L’entrée y sera libre, ainsi que les collections du musée tout le week-end.

Ouverture officielle et verre de l’amitié à 11h 30 ce samedi !

Au plaisir de vous rencontrer, nombreux !




09.11.16 - 17.12.16 ARMAND QUETSCH (LU) - SO NOW YOU DANCE


Nous avons le plaisir de vous présenter l'exposition "so now you dance" de l'artiste luxembourgeois Armand Quetsch, sixième volet de notre cycle d'expositions individuelles Septième Ciel, qui se tiendra du 9 novembre au 17 décembre 2016 aux Brasseurs, 26/28 rue du Pont à Liège.

L'artiste belge Lore Smolders occupera la Vitrine Jeune Artiste avec l'installation "Visitors Guide", visible jour et nuit.

Nous vous invitons cordialement au vernissage le samedi 5 novembre à partir de 18:00.

Notre Black Box accueillera pendant la durée de ces expositions cinq documentaires expérimentaux du réalisateur belge Guy-Marc Hinant, qui présentera son travail lors d'une conférence aux Brasseurs le 10 novembre à 19:00, dans une soirée organisée en partenariat avec Sub Rosa

---

We have the pleasure to present you the exhibition "so now you dance" by Luxembourgian artist Armand Quetsch, sixth project of our monographic cycle Septième Ciel, which will occur from November 9th to December 17th 2016 at Les Brasseurs, 26/28 rue du Pont, Liège.

Belgian artist Lore Smolders will exhibit in our Young Artist Glassbox with "Visitors Guide", an installation visible day and night.

You are cordially invited to the opening on Saturday November 5th from 6pm.

In addition to these exhibitions, five experimental documentaries from Belgian film maker Guy-Marc Hinant will be projected in our Black Box. Guy-Marc Hinant will make a lecture at Les Brasseurs on November 10th at 7pm, an evening in collaboration with Sub Rosa.

14.09.2016 - 22.10.16 OLIVIER PÉ (BE) - ÉCOUTE, ÇA TREMBLE






































Nous avons le plaisir de vous présenter l'exposition "Écoute, ça tremble" de l'artiste belge Olivier Pé. Cinquième volet de notre cycle d'expositions individuelles Septième Ciel.

L'artiste française Julie Savoye occupera la Vitrine Jeune Artiste, visible jour et nuit.


Par ailleurs, nous sommes heureux de vous annoncer l'inauguration de notre Black Box, 

qui accueillera pendant la durée de ces expositions 4 films documentaires expérimentaux de Raymonde Carasco & Régis Hébraud.

Ces manifestations se tiendront du 14.09.2016 au 22.10.16 aux Brasseurs, rue du Pont, 26/28 à Liège.

Nous vous invitons cordialement au vernissage le samedi 10.09.16 à 18:00.



We have the pleasure to invite you to the exhibition "Écoute, ça tremble" by Belgian artist Olivier Pé, Fifth project of our monographic cycle Septième Ciel.

In the meanwhile, French artist Julie Savoye will exhibit in our Young Artist Glassbox.

Furthermore, we are happy to announce the opening of our Black Box, which will welcome, in addition to these exhibitions, 

4 experimental documentary films by Raymonde Carasco & Régis Hébraud. 

These events will occur at Les Brasseurs, rue du Pont, 26/28 in Liège from 14.09.2016 to 22.10.16.

You are cordially invited to the opening on Saturday 10.09.16 at 18:00.


Présentation de l'exposition

Olivier Pé est d’abord le peintre d’un univers viscéral où l’odeur capiteuse d'essences extraites au sein même de la chair se trouve empreinte de fulgurance, de transgression extatique. Une telle exaltation se confronte à l’usure et à la fin souvent brutale que portent en germe les expériences sensuelles érigées en pratiques de vie. Elle entre aussi nécessairement en mutation, l’artiste est alors amené à changer de direction par absolue nécessité. 

Au fil d’une évolution lente et progressive, une nouvelle voie a véritablement pu croître, s’enracinant cette fois moins dans la chair que dans sa relation au dehors. Dans la perspective, suivant un processus de décomposition, de nourrir à nouveau le vivant. L’écoute consciente et méthodique d’une respiration encore légèrement haletante, fébrile des émois de la veille, le lâcher prise, la justesse d’un geste moins appliqué, moins technicien et d’autant plus relié, définissaient peu à peu le langage d’une pratique nouvelle. 
De ses taillis et denses feuillages évoquant un être de chair et d’os plongé dans une atmosphère aqueuse, un organisme à l’image des désirs humains et dont les branchages, rameaux et mousses mimaient tant de zones érogènes, il reste aujourd’hui un ensemble de vibrations sensibles et fugitives. L’opulence qui caractérisait alors sa démarche a laissé place à une brise leste, presque imperceptible, qui circule parmi tout ce qui pousse et frémit pour se diriger vers la lumière.
Si le désir d’extase semble s’être définitivement éteint, c’est à bien y regarder toujours de désir et de pulsion vitale que traite Olivier Pé. Aux enivrantes Anarmoniesa succédé l’infime bruissement des pousses tendres, mais on sait l’intensité qu’elles contiennent en germe. Le caractère quasiment inaltérable d’un végétal qui ne se rebelle jamais, ne rage ni ne traque mais persiste toujours, fait du règne animal un événement infime, des réalisations humaines des choses insignifiantes. 
Si l’animal se dévoile ici sous la forme de vanités, c’est bien pour nourrir le végétal: les chairs se décomposent et intègrent l’humus pour ne laisser visible que les os. Quand la croisée des chemins se trouve si singulièrement jonchée de structures architectoniques, c’est afin que leurs arêtes se brisent et se démultiplient, deviennent courbes, nervures, tissus organiques. En ces liens complexes, indicibles, en ces ramifications s’organisent et s’équilibrent une vie d’apparence fragile et la conscience de sa nature tellurique.
C’est au cours de ces déambulations, qui prennent parfois l’apparence trompeuse d’errances, qu’Olivier Pé a repris son souffle. Et c’est à travers leurs traces que ce souffle, qui porte bien au-delà des ambitions de l’artiste, peut nous parvenir. 

Yannick Franck


Introduction to the exhibition

Olivier Pé is predominantly the painter of a realm where heady scents emanate from the core of the flesh - a visceral search for ecstatic transgression. 
When sensual experimentation has developed into a way of life, its own abrasive quality often brings it to a brutal end. Then, the artist is directed to take a new turn, a mutation that originates out of absolute necessity.
Over a slow and gradual evolution, such a path has truly been able to emerge in relation to the outside, rather than merely in the flesh. Another incarnation has grown, nourished by the necessary process of decomposition.
Still panting and inflamed from yesterday’s emotions, the artist has learned to observe a conscious and methodical attention to his own breath. He has focused on finding a balance, ultimately acquiring it through a released gesture, often favouring intuition over technique. With composure and utter dedication, he has come to define the language of his new practice.
The thickets and dense foliage depicted in some of his previous works evoked a being of flesh and blood. Immersed in an aqueous environment, the organism reflected erogenous zones, appearing as branches, twigs and moss. Today, this organism has transformed into an ensemble of sensitive and fugitive vibrations. The lavishness that characterised his body of work has now shifted into a subtle abstraction. A territory where the air caresses everything that grows and shudders towards the light.
While Pé’s yearning for ecstasy seems to have ceased, it appears that desire and vital pulsions are still at the core of his concerns. His mesmerising ‘Anarmonies’ are now succeeded by the tiny rustle of tender shoots - still we know the intensity of the potential they contain. Indeed, the vegetal realm never rebels, nor rages, nor hounds but always persists - reducing the animal kingdom and human achievements to futile, insignificant things.
If animals as well as humans are here always represented as lifeless, it is in order to feed the vegetal: the flesh decomposes and integrates the humus, leaving only the bones to be seen.
When a structure of an architectonic nature oddly befalls the path, its ridges break and multiply to become curves, ribs and organic tissue. In those complex, unutterable connections lies a life with a fragile appearance, inhabited by the consciousness of its tellurian nature.
It is during these excursions - which sometimes take the misleading aspect of mere wanderings - that Olivier Pé has found a new breath. And it is up to us to track his route, one which transcends his own ambitions.

Yannick Franck



24.05.16 - 18.06.16 SPACE INVADERS


Soirée de clôture de l’exposition / Apéro de fin d’année 
le 18.06.16 dès 18:00
avec Thee Supraimes (dj set)


*

Nous avons le plaisir de vous présenter l'exposition collective SPACE INVADERS, une invitation à la SPACE collection.

Nouvelles acquisitions: Sara Bachour (NL), Martin Belou (FR), Marine Dricot, Benoît Félix, Laurent Impeduglia, Romina Remmo. 
Charlotte Beaudry, Olivier Bovy, Michael Dans, Alain Declercq (FR), Jean-Marie Gheerardijn, Marie Rosen.

Benoît Paes (BE) occupera la Vitrine Jeune Artiste avec sa pièce Close Encounters.

VERNISSAGE
21.05.16 à 18:00
précédé de performances de Cédric Dambrain (BE) et Alain Wergifosse (BE) au Point Culture de Liège. 16:00 plus d'informations

le 24.05 à 18:00
conférence de Kevin Muhlen, directeur du Casino Luxembourg



EN

We have the great pleasure to invite you to the collective exhibition SPACE INVADERS, an invitation to the SPACE collection.

New acquisitions: Sara Bachour (NL), Martin Belou (FR), Marine Dricot, Benoît Félix, Laurent Impeduglia, Romina Remmo. 
Charlotte Beaudry, Olivier Bovy, Michael Dans, Alain Declercq (FR), Jean-Marie Gheerardijn, Marie Rosen.

In the meanwhile, Benoît Paes (BE) will invest our Young Artist Glasbox with his intervention Close Encounters.

OPENING
21.05.16 - 18:00
preceded by performances by Lucille Calmel (FR-BE) and Cédric Dambrain (BE) at Point Culture, Liège. 16:00 more informations

24.05 - 18:00
Lecture by Kevin Muhlen, director of the Casino Luxembourg

FINISSAGE
18.06.16 - 20:00
with Thee Supraimes - dj set




31.03.16 - 09.04.16 Workshop Outside [ÉCUME - SCUM]


Drapeau : Grégoire Faupin


(English version below)

Les Brasseurs ont l'honneur de vous inviter à assister à la 1ère session du workshop interdisciplinaire Outside [ÉCUME-SCUM] que nous organisons du 31 mars au 9 avril 2016.

12 étudiants en masters dans 4 écoles supérieures d'arts visuels* partenaires du projet seront en contact quotidien avec artistes, curateurs et protagonistes du milieu artistique durant 10 jours intensifs dans le lieu-même des Brasseurs.

Une manifestation-exposition clôturera la session le samedi 9 avril présentant processus et réalisations de ces étudiants dans un contexte de travail exceptionnel.

Le workshop sera ouvert au public, tous les jours de 10h à 18h. 
Chaque intervenant y présentera son parcours et champ de réalisation (à partir de 10h30) avant d’intégrer les échanges individuels dans le travail de chaque étudiant.


*ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris),
ÉSAVL (Académie Royale des Beaux-Arts, Liège),
LUCA (Sint-Lucas Beeldende Kunsten, Gand),
MAFAD (Maastricht Academie of Fine Arts and Design)

Communiqué de presse téléchargeable ici.

- Retrouvez et partagez l’événement sur facebook -

AGENDA

31.03 
Arrivée des étudiants
12:00-18:00

01.04 
Pierre Berthet (BE) 
19:00 Performance

02.04 
Agnès Geoffray (FR) + Jolien Naeyaert* (BE)
10:00-18:00
Lee Fraser (UK) + Yann Leguay (FR) + Jim Ghedi (UK) 
20:00 Concert

03.04 
Grégoire Motte - Thibaut Espiau - Istvan Ist Huzjan 
(Le Coffre-Fort) (FR-SL) + Jolien Naeyaert (BE)
10:00-18:00

04.04 
Patrick Guns (BE)
10:00-18:00

05.04 
Frédéric Danos (FR) + Laura Van (BE)
10:00-18:00
Suiker zuiker (BE) (J. De Winter - O. Chaltain - T. Dardenne) 
19:00 Performance

06.04 
Philippe Van Cauteren (BE)
10:00-18:00

07.04 
Jacques Halbert (FR) + Les Equarrisseurs (FR)
10:00-18:00

08.04 
Bruno Robbe (BE)
10:00-18:00

09.04 
Manifestation - Exposition des étudiants 
12:00-22:00


*Notre Vitrine Jeune Artiste sera occupée par Jolien Naeyaert (BE) 
du 31 mars au 7 mai. 

Projet soutenu par l'Échevinat de l'instruction publique de la ville 
de Liège.





---

Les Brasseurs have the pleasure to invite you to attend their first interdisciplinary workshop : Outside [Écume-Scum]. It will take place from March 31st to April 9th 2016.

12 master students from 4 partner visual arts superior schools* will have the opportunity to meet up, attend lectures and receive personal advice and assistance from several guest artists, curators and art professionals all along the ten days they will spend in our facilities.

An event/exhibition will end the session on Saturday April 9th and will introduce the public to the students' creative processes in such an exceptional work context. 

The workshop will be opened to the public each day from 10 AM to 6 PM. From 10:30 AM on, each guest lecturer will introduce her/his work, medium and context. After their presentation, they provide individual advise to each student regarding their work.

*ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris),
ÉSAVL (Académie Royale des Beaux-Arts, Liège),
LUCA (Sint-Lucas Beeldende Kunsten, Gand),
MAFAD (Maastricht Academie of Fine Arts and Design)
SCHEDULE

31.03 
Students arrival
12:00-18:00

01.04 
Pierre Berthet (BE) 
19:00 Performance

02.04 
Agnès Geoffray (FR) + Jolien Naeyaert* (BE)
10:00-18:00
Lee Fraser (UK) + Yann Leguay (FR) + Jim Ghedi (UK) 
20:00 Concert

03.04 
Grégoire Motte - Thibaut Espiau - Istvan Ist Huzjan 
(Le Coffre-Fort) (FR-SL) + Jolien Naeyaert (BE)
10:00-18:00

04.04 
Patrick Guns (BE)
10:00-18:00

05.04 
Frédéric Danos (FR) + Laura Van (BE)
10:00-18:00
Suiker zuiker (BE) (J. De Winter - O. Chaltain - T. Dardenne) 
19:00 Performance

06.04 
Philippe Van Cauteren (BE)
10:00-18:00

07.04 
Jacques Halbert (FR) + Les Equarrisseurs (FR)
10:00-18:00

08.04 
Bruno Robbe (BE)
10:00-18:00

09.04 
Students' Event/Exhibition
12:00-22:00


*Our Young Artist Glassbox will be occupied by Jolien Naeyaert (BE) from March 31st to May 7th.

Supported by the Échevinat de l'instruction publique de la ville de Liège.













ANNULATION CAPITAINE LONCHAMPS (BE) - L'ENFANT DE CHINON


Pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous avons le regret de vous annoncer l'annulation de l'exposition "L'enfant de Chinon" de l'artiste belge Capitaine Lonchamps.* Quatrième volet de notre cycle d'expositions individuelles Septième Ciel.

L'exposition de l'artiste argentin Pablo Méndez occupe cependant la Vitrine Jeune Artiste.**

L'équipe des Brasseurs





L'exposition se tiendra du 10.02.2016 au 26.03.16 aux Brasseurs, rue du Pont, 26/28 à Liège.

Nous vous invitons cordialement au vernissage le samedi 06.02.16 à 18:00.


*Avec l'aimable participation de la galerie Nadja Vilenne (BE)
**Avec le soutien de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie - ENSP, Arles (FR)


We have the regret to inform you the cancellation of "L'enfant de Chinon" by Belgian artist Capitaine Lonchamps. Fourth exhibition of our Seventh Sky cycle.*

Nevertheless, Argentinian artist Pablo Méndez's exhibition within our Young Artist Glassbox is currently running.**

Les Brasseurs' team


The exhibition runs from 10.02.2016 to 26.03.2016 at Les Brasseurs, rue du Pont, 26/28, Liège.
Les Brasseurs are opened from Wednesday to Saturday from to 6pm

*With the friendly participation of Nadja Vilenne art gallery (BE).
**With the support of Ecole Nationale Supérieure de la Photographie - ENSP, Arles (FR)


(...)

CL. Ah oui, et je suis passé de l’autre côté du miroir, ce qui ne rend pas la communication aisée. Parfois on tape sur la vitre en gesticulant vers ceux qui sont de l’autre côté. Cette prise de conscience de mes facultés médiumniques s’est passée, il y a trois ans, dans l’église Saint-Mexme, à Chinon, sur la Loire. Il m’y est arrivé d’amener une « âme » d’enfant dans la lumière, sans savoir que ce que j’étais en train de faire puisse déclencher un tel effet. Tout cela dans le pays de Saint-Martin d’ailleurs. Les images récoltées et enneigées assemblent une sorte de puzzle même.

YF. Je pense au Lord Patchogue du dadaïste Jacques Rigaut. Vous n’avez pas besoin de sauter dans le miroir, vous êtes des deux côtés à la fois. 

CL. Après l’enfance, j’avais perdu cette conscience médium instinctive.  Par chance j’ai croisé le spiritualisme de Conan Doyle sur ma route, son professeur Challenger aux pays des ombres. Le biais de la littérature m’a rassuré quant aux réalités que je vivais. Qu'y a-t-il de plus formidable ? Mais pas d’outils réels, il fallait tout faire soi-même. À Saint-Mexme, j’ai vu cette chose, un ensemble cohérent d’énergies. Je comprends et je vis ce qu’est la seconde vue, cette capacité de décrypter quelque chose qui n’est pas visible toujours mais qui est devant nous, cette mise en marche de la sensibilité. En fait quand j’enneige ce Delvaux face à la Mort, je suis de son côté du miroir, je ne suis pas en compagnie de la mort qui est enneigée en Snowman. Nous, lui et moi, nous sommes de l’autre côté et nous vous laissons votre mort, qui nous regarde encore et feint de vous ignorer.
JMB. Votre dernier solo, à Château-Gontier en compagnie du cerisiste Jacques Halbert avait pour titre « Le Paradis perdure ». En fait, là, de l’autre côté du miroir, vous prenant même pour Orphée revenant des Enfers - peut-être la figure de l’artiste -, vous êtes en plein dedans. Dante non plus n’est pas loin. 

CL. Vous remarquerez que c’est Virgile qui amène Dante aux enfers et dans le purgatoire, mais que c’est Béatrice qui l’amène au paradis. L’amour. Quant à Orphée, j’ai vu celui de Jean Cocteau quand je devais avoir 14 ou 15 ans.

JMB. Oui, bien sûr, le chef d’œuvre absolu. 

CL. Je l’ai pris en plein dans la figure. Avec ma petite caméra, à l’époque, j’essayais de filmer comme Cocteau, la caméra à l’envers, me couchant dans un bois, mes camarades me recouvrant de feuilles mortes. La caméra tournait ; puis nous avons mis le film à l’envers, et c’était comme si toutes les feuilles s’envolaient de mon corps. Cette utilisation d’artifices très simples était extraordinaire. Il s’agit là d’entrer dans la poésie par des mécanismes élémentaires. 

JMB. Et Jean Marais est aussi Fantômas. Et Cocteau regarde le symbolisme de Gustave Moreau quand il imagine les trucages de La Belle et la Bête et se revendique de Méliès quand il s’agit d’aborder la question de l’artifice.

CL. Jean Marais et François Périer dans le rôle d’Heurtebise. Et la mort d’Orphée qui se condamne au pire par amour pour lui ! Je crois comprendre Orphée, lorsque je revois le film, mais la question cinglante de la Mort lancée à Jean Marais par Maria Casares, « Quand cesserez-vous de vouloir tout comprendre ? » nous rappelle à l’ordre. J’aime ces techniques simples et efficaces du cinéma de Cocteau. L’artifice ne trompe pas le spectateur, il est son complice. Quant au texte de Cocteau, il est parfait. Simple et efficace. Combien l’ont pris pour un imbécile ? André Breton, le premier. La lecture du Journal de Cocteau est édifiante quant à la réception de son œuvre. 

JMB. J’entends bien. C’est bien cette idée d’artifice qui m‘intéresse. Le flocon n’a jamais, dans votre œuvre, été atmosphérique. Il est artifice. Sa rareté actuelle me confirme la chose. Le flocon n’est même plus un flocon.

CL. C’est une manifestation. 

YF. Le flocon aurait-il déjà été flocon ? 

CL. Non. Il n’a jamais été matériel. Je ne suis pas un naturaliste. (Rires)

YF. Vous prenez aujourd’hui un plus grand plaisir à peindre, non ? 

CL. Oui cela n’a jamais été aussi grand.
JMB. J’ai pour ma part toujours vu vos Neiges dans une dimension cosmique. C’est presque une équivalence, grand principe pataphysique. 

CL. Oui, et il m’a fallu parfois corriger certaines Neiges pour qu’elles ne deviennent pas ciels étoilés. (Rires)


Extrait d'un entretien entre Capitaine Lonchamps, Jean-Michel Botquin et Yannick Franck, il sera distribué dans sa totalité tout au long de l'exposition.