Mikail FR

 FR - EN

 

Mikail Koçak (BE) -  NOSTALJIK ALBÜM

« À travers sa pratique, Mikail Koçak crée des espaces de rencontre et d’interaction en utilisant le répertoire commun des archétypes liés à la culture turque. À l’occasion de son exposition aux Brasseurs, il nous convie à un voyage intérieur teinté de tendresse et de nostalgie : la nostalgie d’un possible retour au territoire originel, transmise par le sang à chaque génération d’enfant d’immigré, et qui trouve un écho puissant dans la musique dite «Arabesk».

Né au début du XXe siècle dans une jeune République de Turquie en plein processus d’occidentalisation, ce courant musical populaire cristallise le sentiment de dissociation des populations rurales reléguées en périphérie des zones urbaines en développement. Entre espoir de réussite et blessure du déracinement, ce langage musical immédiat exprime, par la métaphore d’histoires d’amour tragiques, un profond besoin d’intégration mais aussi la quête d’un équilibre entre individualisme moderne et valeurs traditionnelles. Ces mélodies accompagnent depuis des décennies les travailleurs turcs et leurs familles disséminés à travers l’Europe et sont devenues la bande-son du fantasme d’un retour au pays auréolé d’une réussite sociale et économique. 

Retour au pays ne pouvant se faire que dans son vaisseau-amiral; la Mercedes 190/w201, icône de toute une communauté. » P.S.


“Merci à Anna Ozanne, Maxime Moinet, Zoé Médard, Stéphan Uhoda (Collection Uhoda), Alessandro Conforti (Fabribois), Ahizer et Mustafa Koçak-Yilmaz, Selim, Furkan, Sinem, Hilal Aydoğdu, Ensar Aydin, Yılmaz Aboşoğlu, Pierre Dôme, les habitants de Gaziler (Ispir/ Erzurum), les élèves du Centre d’enseignement Léon Mignon, les étudiants de l’Esä - Dunkerque. Je dédie cette exposition à ma grand-mère Güllizar Yilmaz.” — MIKAIL KOÇAK


Ce projet prend place dans le cadre de notre cycle LUEURS.
Éclat vif et passager, ou au contraire lumière de faible mais durable intensité, manifestation de la pensée, de la sensibilité et de l’émotion, cette notion illuminera durant deux ans les projets singuliers de six artistes.